Mets ton condom

« La foule, comme les femmes, est faite pour être violée. »
Mussolini.

 

 

Quel meilleur aphrodisiaque que le pouvoir absolue sur un peuple complètement asservie. Ca en a fait mouiller des culotes, qu’elles soient du nord, du sud de l’est ou de l’ouest aucune n’a pu résister à la tentation du zizi dictatoriale.

Pour la défense de certaines d’entre elles je vous  dirais que le contexte de séduction de l’époque n’était pas propice au refus, prenons Staline, il viola sa première femme et pour finir il la poussa a se suicider. Dans le même style, il fit déporter sa  belle sœur au goulag car elle avait refusée ses avances.

 Niveau préliminaires il y a un peu plus attractifs.

Mais il y a aussi les grosses salope, attention là je vous parle des vraies celles avec la grosse fourrure, le rouge a lèvres qui crie braguette et les yeux dans le porte feuille.
Celles qui ne rechignaient pas à s’en prendre plein la bouche pour le simple fait de passer à la postérité et qui ont finalement terminé au fond des poubelles de l’histoire.

Moi j’adore faire les poubelles on se rends pas compte de tout ce que on peu y trouver.

Délaissé par l’histoire et remisé au second plan ces épouses, maitresses ou égéries ont eux une bonne part de responsabilités dans les drames de l’histoire.
Si certaine pêche par indifférence (Eva Braun) d’autres sont politiquement et activement engagées dans la politique dictatoriale de leurs conjoints, prenons Jiang Qing (la dernière madame Mao) elle c’est régalé pendant la révolution culturel en faisant exécuter tous les membres du comité directeurs de l’industrie cinématographique de l’époque ainsi que bon nombre de personnalité du théâtre et du cinéma.

Il est vrai qu’on fait pas d’omelette sans casser des œufs, disait Bernard l’oiseau!

Il serait facile avec un peu de romance et d’extrapolation (comme l’on fait beaucoup d’historiens) d’affiner et d’expliquer la nature de ces hommes et de leurs régimes politiques à partir de la personnalité et des atouts que possédaient ces femmes, mais ce serai trop simple et vraiment chiant.

La réponse la plus simple que j’ai pu trouver lors de mes recherches et que finalement il n’y a jamais eu un seul et unique chef dans une dictature, mais une ombre et un visage donnant naissance à l‘horreur.*

Morpius

morpius; condom; sexe; arabe; mu

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site