La vie, la Mort... la sexualité

Elle est généreuse et si contente d’elle, qu’elle s’imprime le nom de ses générations futures sur le ventre.
Une femme enceinte qui sourit.

Il décide de faire une mise à jour de lui-même, solidaire et participatif avec son lot de corvées.
Un homme faisant la vaisselle pour sa femme.

Elle se  réinvente provisoirement un rôle habituel en défiant son identité.
Une femme…un homme.


« Dear God, that’s shit » (Mon Dieu , c’est caca.)
Voilà le cri du fond du corps provenant d’une femme découvrant que la constipation dont elle souffrait était en fait une des plus belles choses de la vie : la fécondité.
Avec sa forme ovale  sa couleur noire (on imagine souvent les bébés blancs même quand on est noir, car il ne faut pas se mentir, l’enfant noir à la naissance n’est pas tout à fait blanc) et sa texture proche de la peau, il doit selon les sages-femmes s’agir là d’une forme humaine.
Ce qui semble bizarre dans ce monde-ci, c’est qu’aucun parent noir n’avait jusqu’à lors donné naissance humaine, mais ce jour-là comme raconta la sage-femme : «  le caca pleurait ».

« Kodoku shi » (la mort dans la solitude).
André Musashi japonais adopté après la seconde guerre mondiale par un couple français est marié depuis 60 ans avec une vieille française qui rechigne à la tâche.
« Mon métier consistait à trier des déchets… quand on fait ça toute sa vie on accepte de faire ce que la femme ne fait pas. »
Songeur il plonge ses mains dans l’eau bouillante « aquamation » Le corps est longuement mijoté dans l’eau chaude comme un pot au feu, cela remplace la très polluante crémation.
Le dilemme : grillade ou pot au feu représente plus pour lui une économie d’énergie qu’un point de vue culinaire. ( un point de goût visionnaire)

« Cueillez la grappe pendant qu’elle pend, on ne fait pas toujours vendange. » C’est en citant Marivaux à son chirurgien que Fabien devint Fabienne.
C’etait un petit curieux qui titillait la curiosité, un assemblage de parties masculines penchant vers la féminité comme l’attestait ses paroles gorgée de ponctuation.
« Papa frappe maman, pour lui donner du plaisir, papa surveille maman, maman saigne et ne sera pas enceinte, sauf si papa arrête de frapper maman… »
Quand Fabien est né, papa ne frappait donc pas maman et ce florilège de coup empêche fabienne de naitre.
Fabien mime Fabienne pour contrer le sort : «  maman ne sera pas battue ».
Les parents meurent et les enfants s’étiolent.

La vie à un gout de sexualité : douce et sucrée, piquante et amère.

Voix étranglée : "Gourou Génital"

12 du moi vie mort singe danger gourou gentital godzilla

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site