vacances

ACCEPTONS LES MALADIES ! MON CUL !

Nombre de malades sont exclus de toute vie sociale ; sidaïques, personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer , j’en passe et des meilleures (des meilleures façon de parler, parce que là, on fait dans le lourd avec ces deux tares…). Il est essentiel d’intégrer ces personnes au mieux dans notre société, personnellement je ne sais pas trop pourquoi, mais on entend ça partout nan ?

Bref, afin de permettre une intégration de tous ces rebus de la société,  il convient de dédiaboliser la maladie dés le plus jeune âge… Et c’est là que j’interviens espèce de chers lecteurs, j’ai concocté pour vous quelques mises en situations permettant d’aborder le thème maladie avec les plus jeunes. Qu’est ce qu’ils aiment les enfants à part se tripoter la nouille et manger leur crotte de nez ? le jeu évidemment. C’est donc autour de mises en situations que je vais vous donner des pistes pour aborder la maladie avec les enfants.

 

: sdram.jpg Le jeu d’Alzheimer                           

Faites donc démarrer le jeu le jour de l’anniversaire de votre petit, un jour dont il se souviendra,  et dites lui simplement, « petit, on va jouer à Alzheimer » , il vous demandera surement « c’est quoi Alzheimer ? » et ce à juste titre parce que cet ignare en connaît rien de lavie,et cela prouve l’importance d’éduquer les enfants à ce sujet… « C’est une maladie terrible petit, une maladie qui te fait perdre la tête et qui altère la mémoire ».

Donc, le jour de l’anniversaire, ne faites aucun cadeau à votre rejeton et là votre petit se mettra à pleurer certainement, lui qui attendait ses paquets, il faudra lui expliquer que c’est un jeu pour comprendre la dite maladie, qu’ Alzheimer est une maladie grave qui peut toucher n’importe qui, il comprendra… il doit comprendre…

Une fois l’enfant familiarisé avec la maladie vous n’aurez plus à le faire garder quand vous rejoignez votre maitresse au lieu de perdre des heures à lui trouver une baby-sitter  pendant que bobonne travaille. Et si l’enfant s’étonne que vous fassiez plein de bisous et de câlins à une inconnue faites lui comprendre que cette maladie et un terrible fléau, qu’elle est capable de faire oublier qui sont vos proches et surtout, par respect pour le malade, qu’il ne faut pas parler de tout ça, car ça fait très mal au malade qu’on parle de lui dans son dos.

Tout le monde y trouve son compte n’est ce pas ? l’enfant apprend et vous avez pris…

cerveau-8.jpg

 

virus.jpg Le jeu du Sida                         

Comment apprendre à son enfant à respecter et à comprendre ces personnes atteintes du Sida, que cette maladie ne se transmet pas n’importe comment ? La mise en situation espèce de chers lecteurs, la mise en situation.

Soyez radical, expliquer lui les choses telles qu’elles le sont, profitez donc de votre maitresse couverte par votre pseudo Alzheimer pour montrer  à votre enfant les vertus du préservatif, sodomisez votre partenaire en ayant pris soin d’avoir envelopper votre sexe de caoutchouc, « tu vois petit, admettons que j’ai le sida et bien je peux sodomiser n’importe qui grâce à la capote… » « n’importe qui papa ? même un enfant ? » « oui petit, même un enfant »… Une fois l’affaire faite avec votre partenaire, crachez lui à la gueule « tu vois petit, le Sida ne s’attrape pas avec la salive, sauf celle des pédés d’après ce que m’a dit mon père ».

Tout le monde y trouve son compte n’est ce pas ? l’enfant apprend et vous avez pris…

virus-2.jpg

 

Le jeu est un moyen intéressant pour éduquer nos enfants, ça leur suscite des questionnements, ça les prépare à vivre dans un monde cruel habité de sidaïques et de « perd-la-boule ».

 

Tiens mon enfant m’interpelle…. « papa, papa et si j’ai Alzheimer et que je me souviens plus qu’il faut mettre des capotes, j’aurai le Sida ? » « tu poses trop de question branleur , allez hop ,avec tes frères ! chez les curés ! ».

Je n’arriverai donc pas à garder un enfant prés de moi plus de quatre ans ? et bah qu’il aille jouer les malins au couvent ce sodomite, et qu’ils se refilent tous le Sida ces décapsulés de la croupe, qu’ils aillent tous en enfer !

Je veux bien qu’on se pose des questions mais ya des fois où faut arrêter, pfff, je m’en veux de pas être honnête avec mes enfants, pourquoi je me borne à faire dans le politiquement correct moi, « faut respecter untel et untel »…foutaise…je le sais bien, si je veux faire des mes enfants des hommes je devrai leur dire les choses telles qu’elles sont. Le sida c’est pour les pédés et Alzheimer tu les soignes à la mort aux rats et basta.

 

Robert O'Connell

Les bons plans de l'ami Claude

Mes amis, mes confrères, mes amants...

Vous n'êtes pas sans ignorer la relation étroite que j'entretiens avec votre auteur haineux préféré, le délicieux Jean-luc Lémouche. Il est dans mon quotidien ce qu'il est tenu d'appeler dans un jargon populaire "ma couille". C'est grâce à cette amitié de longue date que je vous écris aujourd'hui.

Vous qui n'êtes que des ramassis de médiocrité humaine, vous qui êtes pauvres comme une famille albanaise, vous qui rechignez à balancer 30 de vos malheureux euros pour l'abonnement de ce journal, voici une méthode simple et efficace pour passer des vacances gratoches. Ca vaudra bien les sous que vous avez mis dans le 12 du Moi...

Il s'agit d'un jeu de rôle assez simple qui consiste à déjouer la vigilance des forces de l'ordre française.

Phase 1 : Remplir sa baignoire d'argile et se baigner entièrement. Sortir du bain au bout de 10 minutes, et attendre que votre corps sèche pendant une heure. Pendant ce temps, mélanger du charbon de bois avec de la vaseline dans une bassine. Appliquez la mixture sur tout votre cuire chevelu.

Phase 2 : Déchirez votre pantalon, et volez un t-shirt à votre fille. Placez votre passeport et vos papiers à l'intérieur de votre anus.

Phase 3 : Traversez les alpes en randonnée et rejoignez la gare de Vintimille. Là, vous remarquerez un nombre incroyable de sosies. D'innombrables maghrébins tentent de traverser la frontière en train. Vous leur ressemblez comme deux gouttes d'eau. Mêlez-vous à eux.

Phase 4 : Les sans papiers ne peuvent pas passer la frontière, je leur ai bloqué l'accès, et l'Europe est d'accord. Les italiens vont donc bientôt vous rapatrier en charter. Il y a peu de chances pour que l'un d'entre eux sonde votre anus pour y vérifier vos papiers.

Phase 5 : Orientez votre choix de vacance vers la Libye, l'Algérie, l'Iran, la Turquie en vous liant de sympathie avec la communauté souhaitée. Prenez l'avion avec eux en toute quiétude.

Phase 6 : Profitez de votre séjour en violant des autochtones afin de purifier leur race.

Phase 7 : Pour rentrer au pays, rien de plus simple ! Rendez-vous à l'ambassade de France dans le même accoutrement qu'à l'allé et plaignez-vous d'une prise d'otage de 6 mois. Vous n'êtes ni journaliste, ni homme politique, ni milliardaire, donc la France entière en aurait rien eu à foutre de votre prise d'otage. Pour vous faire taire, le gouvernement dont je fais partie vous offrira un vol retours ainsi qu'une enveloppe généreuse pour le préjudice morale qui remboursera vos dépenses lors de votre séjour.

Et voilà ! Des vacances gratoches aux frais de la princesse ! Et merci qui ? Merci Tonton Claude !

 

T-Shirt Claude Guéant

Claude Guéant

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site