T&R; bite; morpius; bite; bi

Laby(te)rinthe

bite

Nous sommes constipés, nos acides gastriques rongent le peu d’intestin que nous partageons. L’anneau  ensanglanté, nous nous asseyons avec prudence sur un amoncellement de pneu en mousse.

Le regard hagard plongé dans les ridules des feuilles de notre cactus, nous nous laissons happer par notre esprit déviant. Egaré dans un esprit rempli de virage à droite nous perdons nos chaussures.

Je suis pieds nues, j’ai mal de marcher sur les graviers.

Clac, un neurone vient de péter, merde un flash, on passe en négatif neuronal.

Au coin d’un virage nous croisons Ludwig Von Beethoven qui joue sur un clavier pour enfants

-ré mi ré mi ré ré mi sol fa !!!

Il devient sourd et n’entend pas ce qu’il fait, nous décidons de ne pas rester en sa compagnie.

Une grande salle se présente à nous, orné d’un simple miroir une voie qui semblait me dire laisse toi aller et défèque moi un intestin. Nous n’écoutons pas je sens qu’il ne faut pas se laisser influencer, laissant notre reflet dans le miroir nous continuons notre introduction dans le domaine du nous en moi.

Un sceau, des pinces à linge et une couche sale, rien d’étonnant de trouver ça dans un lieu tel que celui-ci mais cela ne devait pas durer trop longtemps, une expédition trop profonde peut laisser des traces et faire d’un bel apollon un incontinent tabulé.

Qu’est ce qu’on fout ici, est ce que le cactée est assez arrosé ? nous n’arrivons plus à penser, il y a trop de résurgence, une pierre tombe et humidifie la commissure de mes lèvres.

Pas peur dans le noir j’ai toujours le portable dans la poche, nous continuons d’avancer, une odeur vient taquiner nos narines, Gourou est-ce que l’esprit peut sentir la marée basse de lendemain de marée ?

Un trou m’interpelle, nous descendons sans rien demander, la chute est rude, je revoie toute notre vie dans un verre d’eau, mon œil goutte nous sommes des salauds bien vêtu mais cela nous plait plus que l’amour de l’humanité.

Noir complet nous sommes recouvert d’encre, ma chaise à roulette est mal réglé, nous sommes  de retour dans notre bureau, le cactus n’a pas survécu il vient de mourir noyé.

 

T&R

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site