noir; négationnisme; ironie; dod

L'Afrique n'existe pas !

Ce n’est pas du négationnisme. Je ne dis pas l’Afrique n’a jamais existé mais n’existe pas. La différence réside dans le fait que à mon époque… la Grèce antique, ais-je besoin de le rappeler, on connaissait un bout de terre en étant loin de soupçonner un continent. Dans ma tête, elle n’existe pas. Quelque part c'est vrai. Dans la série "Il y a 2500 ans...", y'a pas plus spécialiste que moi et pourtant je ne me souviens pas à l’époque antique de ces Hommes. Ont-ils vraiment existé ? Est-ce toujours le cas ?

 

On peut se poser la question si l’Afrique existe vraiment. N’est-ce pas un lieu trivial inventé par nos  ancêtres pour nous faire peur ? Une terre de mangeurs d’Hommes à la peau sombre comme un film d’Hitchcock. C’est peut-être tout simplement un mirage ?

Ctrl+Alt+suppr : la civilisation africaine !

Bon d’accord, je me suis renseigné et l’Afrique est grande aujourd’hui. Depuis des années même. Un exemple, l’Egypte. Mais ça ne compte pas vraiment, elle, même l’éducation nationale française en parle dans ses manuels. C’est un gage de bonne qualité de réalité historique, non ? Non !  Ah bon, tant pis je repasserai. Il parait même que l’Afrique du Nord serait le berceau des sciences et que le rift africain serait le berceau de tous les Hommes. Je sais, y’a rien de drôle mais ça m’aide à réfléchir.

"L'empire mandingue, soundjata Keïta, jamais entendu parler." DoDek’quidam

Retry with colonization

«C’est quand même plus propre sur la carte quand les frontières sont dessinés à la règle »  Général John billy Mac billy John Bobby bob Billy Jack

En plus de l’oubli de l’Histoire du continent africain et un déni de nos origines, l’occident en a remis une couche en partageant l’ensemble du territoire africain. « Y’avais des Hommes mais on comprenait rien de ce qu’ils disaient. Du coup, on s’est servi. Commerce d’Hommes, pillage des richesses, l’Afrique : une belle vitrine pour un bon capitalisme… » Jean-Bernard Colon. Et puis finalement, quand la colonisation cessa, on créa un pays et on continua à foutre un bordel monstre. C’est l’histoire du Libéria. Pays créé en 1822, année où il a été fondé par une société philantropique américaine de colonisation, l'American Colonization Society, pour y installer des esclaves noirs libérés. Je dis simplement, HUMOUR ! On s’est donc efforcé d’effacer tout ce que les civilisations africaines avaient fondé jusqu’ici.

Fn+F4, houhou ! On est là !

Ça y est, l’espace médiatique prend de l’ampleur et soutient les peuples africains. Ils s’attaquent aux méchants dictateurs que la France soutient historiquement.  Alors si toute l'Afrique n'existait pas à mon époque, voilà qu'elle se réveille. Elle flambe, on y spécule, les peuples font chauffer leurs œufs du matin sur des tanks encore chauds. Le ballet des avions et des bombes produit une douce musique de la Lybie à l’Egypte voire au Yemen. L’afrique de l’Ouest et centrale ne sent pas mieux loties et peine à renverser ses dirigeants.

 

 « Il faut dire que le noir est difficile à balayer. Essayez de balayer un sol noir vous verrez. » DoDek’robert

 

DoDEKA

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site