histoire; cro-magnon; néanderthal; grec; antiquité; Jésus; dieu; dodeka; la dode; 12 du moi; JLL; Jean-luc lémouche; gourou géni

Les grandes découvertes de la Dode / Episode 11 : A l'aube de mon histoire

Je ne suis pas une pute…mais pas loin.

Il m’a bien fallu en sucer des queues pour traverser cet océan historique.

Oui, on croit que l’antiquité est mon berceau mais ce fut plutôt mon apogée, Dodeka le grand éraste. Ma jeunesse, elle, fut bien plus lointaine. J’ai remonté les âges sans encombre depuis l’époque que vous appelez pré-historique. Avant l’histoire, j’existais déjà. Ça vous la coupe ? Pas trop court j’espère.

J’étais un beau bébé Sapiens Sapiens, pas trop poilu, à la Village people. Vous voyez le genre ? Bien coiffé de naissance, habillé d’un cuir sans faux plis ciré au charbon. Bref, un bébé bien entretenu, qu’on n’oubliait pas un matin dans un arbre sans revenir le chercher. Ma dominance et ma virilité future était certaine et j’étais un joyau pour ma mère qui en me protégeant préservait ses vieux jours. Il en fut tout autrement. Mon gout pour les fruits effrayait la communauté. Quand tous mes congénères chassaient tout ce qui avait au moins deux pattes et quelques litres de sang, j’essayais de convaincre mes camarades sans pénis (les femmes) que la sexualité ne servait pas qu’à se reproduire. Imaginez, expliquer à un homme préhistorique que son anus peut être une zone de plaisir. Déjà qu’ils ne comprenaient pas que je me coiffe les cheveux. Je me suis vite fait chasser.

A cette époque, connu comme l’Homme aux cheveux lisses, je prêchai la bonne parole anale dans biens des contrées et je traversai les âges sans vieillir. J’avais connu l’extinction du Mammouth, la taille de la pierre, l’arrivée de l’écriture, la domestication de la viande vivante. Partant du Tchad actuelle, j’avais transmis le feu à tout ce qu’on appelle aujourd’hui le Moyen-Orient pour me retrouver aux bords de la Méditerranée, côté Grèce actuelle. En passant par l’Egypte j’avais réussi à les convaincre que les animaux n’étaient pas que de la viande. D’où les dieux à têtes d’animaux.

Mon empreinte sur l’histoire était profonde. Je croisais déjà à l’époque mes futurs comparses Gourou Génital et Jean Luc Lémouche sous des formes et des apparences qu’eux même ont oubliées depuis. J’ai rencontré pour la première fois Gourou Génital en Mésopotamie, il avait à cette époque forme humaine et était le fondateur de Babylone. Son projet de Jardins suspendus était à la mesure de ce que son esprit allait devenir « Aérien ».

Pour Jean-Luc, la rencontre se fit en plusieurs temps. La toute première était en moustique, qu’un homme écrasa aussitôt d’une lourde gifle. Puis dans une chèvre qu’on égorgea quelques mois plus tard, je reconnus Jean-Luc. Jean-Luc se réincarna de nombreuses fois en viandes domestiques ce qui lui valut d’innombrables mises à mort par la main de l’Homme.  Il mourrait et se réincarnait tellement souvent, je sentais sa haine de l’être humain monter au fur et à mesure du temps, ce qui l’amena un jour à perdre toute enveloppe corporelle et commencer son dessein d’extermination de la race humaine. Comme je le comprenais.

… Je voudrais citer un écrivain contemporain pour contrebalancer ces milliers d’années d’Histoire « Parce qu’on vient de loin…Palala houp, Palala houp, Palapinpin » Corbeau

A suivre…

La Dode

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×